Accueil



Bauges

rossane

Communes: Aillon le Jeune et Aillon le Vieux

Géologie de Margériaz



rossant1
Massif du Margériaz vu depuis l'ouest (croix de Rossant aux Déserts)



arche1
Arche de pierre
   Le vaste plateau calcaire du Margériaz regorge de trous appelés ici "tannes". Durant des millénaires, tel un artiste aux outils toujours renouvelés, l'eau a sculpté la montagne. Le gel a écaillé la pierre, la pluie battante a martelé le roc, l'eau acide a dissous le calcaire. Un paysage souvent étrange, toujours spectaculaire, est né et se transforme encore sous nos yeux: le karst (1).


grotte1
Grotte des Fées
   D'innombrables creux circulaires parsèment le plateau calcaire: ce sont les dolines.
   Dans la forêt, le type le plus répandu est la doline en chaudron. Ses parois sont parfaitement verticales, sauf à la base, où sous l'action du gel et du dégel, la roche est fortement fragmentée. Au fond, se trouve donc un abri sous roche, bien plus large que le trou de surface.
doline1
Doline en chaudron



   La grotte sous le chemin (marquée n°20) passe ... juste sous un chemin. L'imposant porche d'entrée donne accès à une large galerie qui est entièrement obstruée au bout d'une vingtaine de mètres par de gros blocs.
arche
Une autre arche de pierre

grotte2
Grotte sous le chemin


   La roche calcaire se fracture toujours dans la même direction. L'érosion a exploité cette faiblesse de la roche en élargissant les nombreuses fissures préexistantes pour former le lapiaz. De multiples fossiles montrant des coquilles de mollusques constellent la roche: ce sont les rudistes.

rudistes1
Lapiaz forestier

rudistes3
Fossiles de rudistes

rudistes2
Rudistes


rafou1
Lorsque deux abris sous roches, résultat de la gélifraction au fond de deux dolines proches, se rejoignent, elles créent cette forme spectaculaire.
Ce puits de 14 m sur 10 m de large et de 10 m de profondeur abrite un important culot de neige qui disparait chaque année vers la fin du mois de juillet. Plus la neige s'accumule dans le puits, plus l'action de dissolution du calcaire par les eaux de fonte est efficace et plus la névière s'élargit et plus la neige peut s'accumuler.
Le pont de pierre qui la surplombe est donc appelée à s'effondrer un jour.



rafou2




   altituderando    Haut de page

(1) Parc Naturel Régional du Massif des Bauges, Tannes et glacières du Margériaz, Editions Maison du Parc 1998 Le Châtelard (73)